Gabon : La notion du ''gombo'' dans le choix des prestataires tue l’entreprise

Un prestataire doit être un partenaire de choix qui vous accompagne dans la réalisation d’un projet à court terme ou à long terme.

Le choix d’un prestataire doit être basé sur sa réputation et ses compétences sur la prestation à offrir. Mais le constat actuellement est que peu d’entreprises comprennent l’urgence et l’importance de choisir un prestataire en fonction de ses compétences et non de ses tarifs.

 

Dans un objectif de survie, plusieurs entreprises, pendant les appels d’offres préfèrent les prestataires qui offrent leur service à moindre coût. 

 

Le plus souvent le choix du prestataire incombe au service Achat, au responsable QHSE ou encore au resources humaines. 

Mais c’est bien là le piège. Ici, ce n’est pas la compétence qui est mise en avant, mais plutôt le prix. Il faut tout faire pour rentrer dans la fourchette de prix et surtout, que tous le monde y trouve son compte. Ce qui ouvre la porte à toutes les magouilles qui peuvent entraîner de lourdes conséquences à l’avenir.

 

Comment comprendre que lors d’un appel d’offre, certains prestataires se retrouvent avec des offres concurrentes, certains sont choisis alors qu’ils ne sont même pas à jour juridiquement, ou pire encore n’ont même pas de compétence dans la prestation demandée. Le tout sans que l’employeur ne soit informé. 

 

Pourquoi est-il important de privilégier la compétence dans le choix d’un prestataire ?

 

Si vous n’acceptez pas de payer le prix qu’il faut pour avoir un travail impeccable, attendez-vous à subir les conséquences, car à vouloir être malin, vous risquez de payer le prix cher, pour le simple fait qu’un travail bâclé vous coûtera beaucoup plus cher. Soit vous en subissez les répercussions dans l’immédiat, soit vous dépenserez beaucoup plus pour refaire le travail, dans tous les cas, ce sera une perte, et des risques inutiles.

 

Un manager qui souhaite tutoyer le succès, ou donner une bonne image de son entreprise doit beaucoup miser sur la compétence de ses prestataires, la qualité du travail et non vouloir à tout prix, le tarif le plus bas parmi les différentes offres.

 

Un travail mal fait, est une preuve de l’insécurité dans un lieu de travail, et l’employé qui ne se sent pas en sécurité deviendra moins engagé, moins motivé, et ça risque de porter un coup sur la productivité de l’entreprise et donc sur le développement de son chiffre d’affaires. Je ne parlerai même pas de corruption dans l’obtention d’un marché. Ce phénomène devient presque légal, et beaucoup d’entreprises concurrents utilisent ce stratège pour avoir des marchés, et ceci dans tous les secteurs d’activité.

 

Elles sont devenues sans scrupule, en complicité avec certains responsable d’entreprise et sont prêtes à tout pour gagner un marché, et leur meilleure arme, c’est  le «gombo», pour offrir à la fin un travail pas du tout à la hauteur, au pire bâclé. Dans le secteur de la santé et sécurité au travail, les conséquences sont très  graves.

 

 

La notion du ''gombo'' dans la SST : Quelles conséquences sur les salariés ?

 

Ici, il s’agit du bien-être du salarié, de la protection de sa santé physique et mentale, et de l’assurance de sa sécurité. Si vous choisissez un prestataire qui n’est pas en règle du point de vue fiscal, et qui n’a aucune compétence, juste parce que sont tarif est moins cher, ou pire encore, juste parce qu’il propose quelque chose sous la table, vous exposez vos employés à de grands risques.

 

En cas d’accident de travail, c’est la responsabilité civile et pénale de l’employeur qui est en jeu. 

 

C’est pourquoi à BEKS CONSULTING GABONnous disons :«un employé corrompu travaille contre l’entreprise». Il est très dangereux pour le succès d’une entreprise.

 

 

Comment contourner la notion du ''gombo'' dans le choix des prestataires ?

 

Pour le bien-être des salariés, il est important d’associer tous les acteurs (Comité de Sécurité et de la santé au Travail ou Délégué du personnel pour les entreprises de moins de 50 salariés) de l’entreprise dans toutes les décisions. Médecin du travail, responsable du service de sécurité, et les représentants du personnel, doivent donner chacun leurs avis. Encore que même en les associant, il faut que le manager de l’entreprise s’assure que la compétence soit au cœur du choix du ou des prestataires avant de parler tarif. 

 

Vous avez  désormais compris l’importance de combattre la notion de «Gombo» dans votre entreprise et de privilégier la compétence. Et de Rappelez-vous qu’une seule personne quel que soit son rang dans l’entreprise, ne doit prendre à lui seul la décision du choix de prestataire. Plus vous associez d’autres acteurs, plus vous êtes certain d’opérer le meilleur choix.

 

Steeven BEKALE

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0