Gabon : Pourquoi les sapeurs-pompiers ne viennent pas quand il y‘a du feu chez vous ?

 

Un incendie signifie dégâts matériel ou pire encore perte de vie humaine. Un incendie n’est jamais quelque chose de positif. Même quand il est maîtrisé, les dégâts matériels entraînent tristesse et désolation pour la famille et les proches.  Le coupable idéal demeure les sapeurs-pompiers. On se plaint de leur retard, ou tout simplement du fait qu’ils ne se soient pas présentés pour faire leur travail. Ce n’était pourtant pas compliqué, affirmaient d’autres.

 

Cependant, il y’a tellement de petits détails que nous ne prenons pas en compte. 

Nous allons vous aider à mieux comprendre la démarche à effectuer pour alerter les secours en cas d’incendie.  

 

 

Les raisons pour lesquelles les sapeurs-pompiers ne viennent pas quand il y’a un incendie. 

 

Plusieurs raisons expliquent le retard ou l’absence des sapeurs-pompiers lors d’un incendie :

 

  • Le retard dans l’alerte : 

L’alerte c’est l’action qui consiste à faire déplacer  les secours organisés sur les lieux d’une intervention. En secourisme, on dit souvent que le témoin qui donne l’alerte est le premier maillon de la chaîne des secours. L’alerte, c’est le début de toute intervention. Pas d’alerte, pas de secours. 

 

Lors d’un sondage en 2018 retransmis sur la page Facebook de BEKS CONSULTING GABON, nous avons constaté que sur 100 personnes interrogées, seules 17 personnes connaissaient le numéro gratuit (le 18) des sapeurs-pompiers du Gabon, 13 connaissaient le 112 qui n’existe plus et que personne ne connaissait leur numéro fixe (011 76 15 20). 

Le constat est clair : Les Gabonais ne connaissent pas les deux numéros des sapeurs-pompiers.

 

Or le numéro18 des sapeurs-pompiers est un numéro assez accessible compte tenu de la gratuité de la ligne. Beaucoup de jeunes ou enfants se croyant malin, utilisent parfois ce lien pour embêter les sapeurs-pompiers. Après tout, l’appel est gratuit, et qui voudrait se priver d’un moment de rigolade. Ça va même parfois  jusqu’à insulter les sapeurs dans l’objectif de s’en moquer avec des potes. Cette inconscience entraine la saturation de la ligne.

Sans oublier les appels rédiger vers les secours par accident, les femmes qui appellent pour draguer des sapeurs-pompiers etc. 

 

Un sapeur-pompier témoigne : « Chaque seconde, le 18 sonne, on doit rapidement vérifier la crédibilité de la personne à l’autre bout du fil, et raccrocher le plus vite possible pour libérer la ligne »

 

Il arrive même que des personnes se déplacent physiquement vers la caserne des sapeurs-pompiers pour donner l’alerte de manière verbale, faute de la connaissance du numéro fixe pour les joindre, car le numéro 18 étant saturé. Dans pareil cas, les sapeurs-pompiers ne pourront pas intervenir à temps, et ce ne sera pas leur faute.

 

Le premier réflexe de la population quand il y’a un incendie, est d’essayer de l’éteindre de manière précoce avant qu’il ne se propage, et plus tard quand le feu devient de plus en plus important, ils essaient de sauver ce qui peut être sauvé sans toujours penser appeler les secours.

Vous comprenez bien que même si quelqu’un arrive à joindre les sapeurs, le feu aurait déjà fait dégât. 

 

 

 

  • Les fausses alertes et les mauvaises alertes :

En 2019, à Libreville, les sapeurs-pompiers ont effectué 884 interventions contre 1287 sorties d’engins (pour intervention), ce qui signifie que dans l’année, il y’ eut environ 103 fausses alertes. 

 

Et bien entendu, nous parlons d’appels crédibles passées par des adultes hommes ou femmes. Ce qui sème de plus en plus de doute chez les sapeurs. 

Et bien sûr, bien que ça soit aussi un service d’État, je dirai même parce que c’est un service d’État, les sapeurs-pompiers doivent aussi rendre des comptes. 

 

En général, pour un véhicule utilitaire, le plein de carburant varie entre 30 000 FCFA et 40 000 FCFA. Pour un engin pompe poids lourd, le plein de carburant varie entre 70 000 FCFA et 90 000 FCFA. 

1287 sorties d’engin dans l’année correspondent à près de 4 sorties d’intervention/jours (sorties liées aux interventions sans compter les différentes missions dont le ravitaillement de l’eau pour un hôpital, remplissage de tonnes d’eau lors des interventions ou après, etc.).

 

Vous comprendrez que 90 000 FCFA par jour et par camion revient très cher à l’Etat et en particulier à ce corps qui doit rendre des comptes sur leur dépense. 

 

Croyez-moi, si vous ne prenez pas le temps pour bien alerter, les secours ne viendront.

 

 

  • Mauvaise alerte :

Le plus souvent, incendie égal panique. Très peu de personnes arrivent à garder leur sang froid au moment d’alerter les secours. La conséquence est le manque d’informations utiles dans le message d’alerte. 

Dans ce genre de situation, les sapeurs-pompiers ne pourront pas intervenir. 

 

Car, si vous raccrochez rapidement sans donner votre nom ou votre numéro de téléphone afin qu’un officier puisse vous joindre pour confirmer la nature de l’appel. Alors, soit ils ne viendront pas, ou arriveront avec beaucoup de retard, car il aurait fallu attendre un autre appel confirmant l’incendie dans la même adresse : Il sera déjà trop tard.

 

 

  • Les difficultés en circulation

Un autre facteur qui peut expliquer le retard des sapeurs-pompiers pour une intervention est la circulation. Il faut compter 30 min en moyenne en heure de pointe pour que les secours arrivent sur les lieux, et parfois plus s’il y’a embouteillage. L’alerte précoce est la seule chance pour vous de les avoir à temps.

 

 

 

Que faire en cas de réel incendie dans votre entreprise ou à la maison ?

 

Avant toute chose, il est important de rappeler les deux lignes des sapeurs-pompiers. La ligne gratuite (le 18), et la ligne payante (011 76 15 20). 

Appeler dès la découverte du feu va accroître vos chances de réussite. Au pire, les pompiers seront sur les lieux et constateront que le feu a été éteint avant leur arrivé.  

 

A BEKS CONSULTING GABON, nous insistons beaucoup sur l’alerte pendant nos formations.

 

 

 

  • Quels sont les éléments du message d'alerte? 

 

Alors, il faut communiquer votre identité (Nom, prénoms) et votre numéro de téléphone, donner la nature de l’appel, communiquer l’adresse précise, et attendre qu’ils mettent fin eux même à la conversation, ne jamais raccrocher le premier. Il faut surtout garder votre calme même si ce n’est pas toujours évident dans ces situations.

 

Les noms et prénoms sont très importants puisqu’ils permettent de vous répertorier comme la personne ayant donné l’alerte. Vos noms et adresses seront utilisés pour un quelconque besoin, ou pour même pour d’éventuels litiges au tribunal. L’adresse précise de l’incendie permet aux pompiers de ne pas perdre de temps. En ce qui concerne votre numéro de téléphone, il permettra également aux pompiers de vous joindre pour confirmer l’incendie et le lieu. La nature exacte du problème leur permettra de préparer leur intervention. Vous comprenez donc que chaque information, chaque détail est important. 

 

Sachez que dans un cas d’incendie, vous avez moins de 5 minutes pour agir. Un célèbre adage sapeurs-pompiers dit : « Il faut un verre d’eau pour éteindre un feu dans la première minute, un seau d’eau dans la deuxième, une tonne dans la troisième et près, il est trop tard ».

 

Il est donc important de reconnaître que la faute ne vient pas d’eux. 

 

A BEKS CONSULTING GABON nous ne cessons de dire qu’il est déjà trot tard quand vous appelez les secours pour un incendie. 

Car vous avez un devoir de prévention (tout faire pour que l’incendie ne se produise jamais dans votre maison ou votre entreprise) chez vous et de prévention (agir de manière efficace si un feu venait à se déclencher et dans le même temps alerter de manière précoce).

 

Par exemple fermer les portes et fenêtres d’une chambre feu, calfeutrer avec des serviettes mouillées, va maintenir le feu dans la chambre jusqu’à l’arrivé des secours car elle ne sera pas dépourvue d’oxygène (présent dans l’air).

 

Et croyez-moi, il y a eu plusieurs fois des cas où malgré le retard dans alertes, le sapeurs-pompiers ont quand même pu maîtriser le feu et sans dégâts majeurs.

Il s’agit d’un travail d’ensemble. 

 

Il faut leur reconnaitre ce mérite, et faire en sorte de les aider à nous sauver à l’avenir.

 

BEKS CONSULTING GABON à d’autres conseils et astuces pour vous permettre de protéger vos maisons ou vos entreprises.

 

 

Vous l’aurez compris, en fin de compte, les sapeurs-pompiers ne viennent pas sauver votre maison, mais limiter la propagation de l’incendie. 

Pour votre maison, il est déjà trop tard. 

 

mais si vous mettez toutes les chances de votre coté, au lieu d'espérer que les sapeurs-pompiers arrivent à temps : VOTRE MAISON OU VOTRE ENTREPRISE NE BRÛLERA JAMAIS.

 

Contactez-nous pour plus d’informations.

 

CLIQUEZ EN DESSOUS

Écrire commentaire

Commentaires: 0